AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [color=red]Mise au point sur la responsabilité du commissair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rachid bourjim



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: [color=red]Mise au point sur la responsabilité du commissair   Jeu 21 Déc - 15:03

Mise au point sur la responsabilité du commissaire aux comptes

Ahmed Mansour, directeur général du cabinet Deloitte

Mise au point sur la responsabilité
du commissaire aux comptes

Ahmed Mansour

Suite aux scandales financiers que certaines grandes places financières ont connus ces dernières années, le commissariat aux comptes s’est trouvé pointé du doigt et sa crédibilité a été, à tort ou à raison, mise à mal.
M. Ahmed Mansour, expert comptable, directeur général du cabinet Deloitte, président de la Fondation tunisienne de la vérification et de la gouvernance, président d’honneur de l’Ordre des experts comptables, et ancien magistrat à la Cour des Comptes, a bien voulu accepter de faire cette mise au point et de répondre à nos questions au sujet de la responsabilité du commissaire aux comptes face à des erreurs et/ou à des manipulations au niveau de l’information financière.
Il ressort des réponses de M. Ahmed Mansour, qui, durant plus d’une dizaine d’années assurait les cours d’audit et de commissariat aux comptes aux étudiants de troisième cycle en expertise comptable et qui fut également président du conseil de l’Ordre des experts comptables de Tunisie, et président de la Commission économique et financière du Conseil économique et social, que le rôle et la responsabilité du commissaire aux comptes sont généralement l’objet de confusion et d’incompréhension de la part des utilisateurs de l’information financière.

L’Economiste Maghrébin: Comment définissez-vous la responsabilité du commissaire aux comptes ?
Ahmed Mansour: Tout d’abord, je dois souligner l’importance du rôle reconnu par toutes les économies modernes à la profession d’expert comptable, pour dire combien sont dangereuses les confusions et les erreurs véhiculées par certains médias sur la délimitation de la responsabilité du commissaire aux comptes.

Ces confusions et erreurs sont d’autant plus dangereuses qu’elles résultent d’une incompréhension évidente de la mission du commissaire aux comptes et peuvent conduire à des prises de positions erronées, excessives et extrêmement préjudiciables à la sécurité financière.

Les dangers en question guetteront encore plus les économies émergentes, lesquelles se doivent de faire particulièrement attention pour éviter de s’engager dans des voies préjudiciables à la sécurité financière, puisqu’elles ont davantage besoin d’affirmer le rôle du commissaire aux comptes, en tant que fournisseur de confiance, que de mettre en doute l’efficacité de sa mission, ce qui implique pour elles l’abandon pur et simple d’un vecteur éprouvé de développement et d’insertion dans l’économie mondiale.

La Tunisie, qui dispose d’un atout comparatif appréciable par rapport aux autres pays émergents et par rapport à ses voisins, tant par le nombre de professionnels inscrits à l’Ordre des experts comptables que par la qualité des prestations fournies par lesdits professionnels, doit à mon avis, préserver cet acquis, œuvrer pour sa consolidation et éviter par conséquent toute confusion et toute erreur de nature à engendrer une quelconque mise en cause du rôle éminemment important du commissaire aux comptes.

Pour éviter un tel risque et mettre un terme aux confusions et aux déductions hâtives, les différents opérateurs économiques se doivent d’avoir constamment à l’esprit la définition de l’audit telle qu’elle ressort des normes internationales pour pouvoir interpréter adéquatement l’avis du commissaire aux comptes et apprécier correctement sa responsabilité ainsi que celle des dirigeants et des conseils d’administration.

Aussi, faut-il rappeler que d’après ladite définition, « un audit vise à fournir une assurance raisonnable que les états financiers pris dans leur ensemble ne comportent pas d’anomalies significatives. Toutefois, certaines limitations inhérentes à l’audit peuvent empêcher l’auditeur de détecter des anomalies significatives. Ces limitations résultent notamment des facteurs suivants: l’utilisation des sondages, les limitations inhérentes au système comptable et de contrôle interne, la possibilité de collusion… »

Une telle définition montre clairement que l’audit offre une assurance raisonnable et non totale, d’absence d’erreurs significatives et non de toute sorte d’erreurs dans les états financiers considérés dans leur ensemble et non dans chacune de leurs composantes.

La définition en question précise en outre que les diligences de l’auditeur peuvent ne pas permettre la détection d’anomalies significatives en raison des limites objectives liées à l’utilisation des sondages, à la taille de l’entreprise, à la qualité de ses systèmes comptable, organisationnel et procédural, à la qualification de son personnel et surtout aux collusions et aux manœuvres de dissimulation d’erreurs intentionnelles et de fraudes.

En d’autres termes, les diligences d’audit dans un environnement ne comportant pas de risques identifiés d’erreurs, peuvent conduire à la non détection d’anomalies significatives en raison des limites liées aux techniques de l’audit. Dans un ...

Vous trouverez tous les détails de cet dossier dans le N° 353 de l'Economiste maghrébin : Quinzaine du 26/ 11/ 2003 au 10/ 12/ 2003.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ma_premiere_vie
Admin


Nombre de messages : 1491
Age : 32
Localisation : Salé
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: salam   Jeu 21 Déc - 15:20

salam ;

Merci Rachid pour l'article...

Salam

_________________
ما أحلى الحياة في طاعة الله
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 937
Age : 33
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: salam   Sam 6 Jan - 8:45

salam
merci rachid, mais je crois que nous avons besoin de plus d information sur le role des commissaires au compte dans la bourse mais je ne te cache pas que l'article m a beaucoup plu et je l ai trouvé plus qu instructif

merci encore meme si c'est en retard
salam

_________________
Je suis musulman c'est à dire j'aime les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.manager.fr.cc
scharmig



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: salamou alaikoum cousin   Ven 9 Mar - 16:25

salamou alaikoum cousin c samir le fils de addi bourjim et de ta tante aicha ben nacer.ca va? voici mon mail pour m'ecrire.marhaban bi akhi al aaziz!! ewa, arreteddou,!!! a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scharmig



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: [color=red]Mise au point sur la responsabilité du commissair   Ven 9 Mar - 16:27

mon mail scharmig@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [color=red]Mise au point sur la responsabilité du commissair   Aujourd'hui à 0:52

Revenir en haut Aller en bas
 
[color=red]Mise au point sur la responsabilité du commissair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mise au point
» probléme de mise au point au foyer d'un télescope
» Virgin Galactic- mise au point
» TVA SUR LES MEDICAMENTS . MISE AU POINT DU MINISTRE LOUARDI ET ARCHIVES DE L'AAMM
» Mise au point d'un nouveau médicament pour lutter contre les AVC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Management pour la réussite :: Catégorie débat :: Revue de presse-
Sauter vers: